Chaudière fioul à condensation : est-ce toujours intéressant ?

Chaudière fioul à condensation

Depuis le 1er janvier 2022, il est interdit d’installer la chaudière fioul en France. Cette nouvelle loi a été mise en place afin de limiter au possible l’émission du gaz à effet de serre dû à l’extraction et à l’utilisation du fioul. Malgré l’entrée en vigueur de ce nouveau décret, certains foyers peuvent encore avoir recours à ce type de dispositif, à quelques conditions. Les prochains paragraphes vous permettront d’en savoir davantage.

Pourquoi la chaudière fioul est interdite ?

Plusieurs raisons ont contribué à l’interdiction de la chaudière fioul dont les suivantes :

  • Le prix du fioul : le prix des énergies (le fioul, l’électricité, le gaz) est en constante évolution. En utilisant ce type de combustible, un logement 100 m² nécessite une dépense de 1 500 à 3 000 € par an. Pour les ménages aux revenus modestes, utiliser une chaudière à fioul va engendrer des dépenses conséquentes qu’ils risquent de ne plus pouvoir couvrir.
  • À cause du réchauffement climatique : comme susmentionné, l’utilisation du fioul a un impact négatif non-négligeable sur l’environnement. En effet, il favorise l’émission de gaz à effet de serre qui est responsable du réchauffement climatique. Comparé à une pompe à chaleur, la chaudière fioul répand jusqu’à 8 fois plus de CO2.

Mais alors, quelle chaudière choisir en 2022 ? Pour répondre à cette question, sachez que vous avez le choix entre de multiples alternatives, dont : la chaudière gaz à condensation, la chaudière au bois à condensation ou encore la chaudière à basse température. De plus, l’interdiction d’une chaudière fioul à condensation ne concerne actuellement que les maisons neuves.

La limite de la nouvelle loi

L’interdiction concernant l’installation de la chaudière fioul à condensation concerne principalement les bâtiments et les logements neufs. Cela signifie que si vous avez déjà installé ce type d’équipement dans votre habitation avant le 1er janvier 2022, vous pouvez continuer à l’entretenir et à l’utiliser.

Si votre chaudière fioul est en panne, vous pouvez procéder à la réparation et continuer à utiliser le dispositif. Cependant, vous devrez coupler cet équipement avec un autre mode de chauffage plus économique et écologique.

Dans les zones rurales où le chauffage électrique requiert un lourd investissement (pour une utilisation de chauffage gaz ou électrique) ainsi que les logements qui ne sont pas raccordés au circuit de gaz de ville, il est encore possible d’utiliser la chaudière fioul.

Une alternative saine au fioul

Pour pouvoir continuer à utiliser la chaudière fioul, vous pouvez aussi utiliser ce qu’on appelle bio-fioul. Il s’agit d’une nouvelle alternative au fioul domestique pour le chauffage. Il a été créé par la société Bolloré Énergie en 2019 et est compatible avec la plupart des modèles de chaudières fioul disponible sur le marché.

Cette nouvelle énergie est essentiellement constituée de fioul domestique associé à de l’ester méthylique d’acide gras. Ce dernier composant est obtenu à partir du colza. Son taux dans le bio liquide est variable (5 à 30 %). Mais l’objectif final consiste à fabriquer un combustible 100 % bio.

Le bio-fioul est disponible sur le marché depuis le mois de juillet. Ce bio combustible sera progressivement généralisé, selon les ressources disponibles.

 L’utilisation du bio-fioul comprend de nombreux avantages :

  • Un combustible plus écologique : le bio-fioul émet une quantité minime de CO2 comparé au fioul domestique standard.
  • Une excellente résistance au froid : ce bio liquide a été développé pour résister aux températures les plus basses (-17 °). Il pourrait être utilisé dans les régions les plus froides.
  • Un rendement énergétique supérieur.

Les aides pour remplacer une chaudière fioul

Si votre chaudière fioul tombe en panne, il est fortement recommandé de la remplacer par un dispositif énergétique plus économique et plus écologique. Dans le cadre de travaux de transition énergétique, vous aurez la possibilité de choisir entre de nombreuses aides.

MaPrime Rénov’

Si vous décidez de remplacer votre chaudière fioul, vous avez la possibilité de débloquer une aide financière appelée MaPrimeRénov’. Ce type d’aide vous permet d’obtenir une somme entre 3 000 à 5 000 €, selon vos revenus. Il vous permet de couvrir divers frais :

  • Frais d’inertage et d’enlèvement de la cuve de fioul ;
  • L’installation d’un nouveau mode de chauffage ;
  • Travaux d’amélioration de l’isolation thermique ;
  • Etc.

Pour débloquer ce dispositif financier, vous devez néanmoins respecter quelques conditions. Il faut, par exemple, être propriétaire du logement à rénover ou louer ce dernier à une tierce personne.

L’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ)

Comme son nom le laisse entendre, il s’agit d’un prêt sans intérêts. La somme obtenue peut aller de 7 000 à 50 000 €. Elle dépend principalement de l’ampleur des travaux à réaliser. Si vous souhaitez bénéficier de ce dispositif financier, vous devrez respecter les mêmes conditions qu’avec MaPrimeRénov’. De plus, seules les banques qui ont signé une convention avec l’Etat peuvent vous accorder ce type de financement.

La prime CEE Coup de pouce

Il s’agit d’un dispositif financier destiné aux foyers qui souhaitent changer leur chaudière fioul, charbon ou gaz par une pompe à chaleur hybride. Pour bénéficier de cette aide, il faut en faire la demande avant le début des travaux.

Retrouvez d’autres chaudières performantes :