Fiche précédente
Première fiche
     Vienne
Page d'accueil
Fiche suivante
Dernière fiche
Recherche


104
- Les Plaines de Neuville, Moncontour et Thouars

 
 
I. L’AMBIANCE PAYSAGERE
II. DYNAMIQUES ET ENJEUX DE PAYSAGE DANS LES PLAINES DE CHAMPS OUVERTS

I. L’AMBIANCE PAYSAGERE
 


      I.2. PAYSAGE RESSENTI

La dilatation de l'espace fait ici ressentir un grand paysage : paysage de grands horizons et immenses parcelles. L’œil peut parcourir d’un seul coup un très vaste territoire, les obstacles visuels ne se situant en général qu'assez loin. L'imaginaire n'a cependant pas pour habitude d'associer ces territoires à l'idée pittoresque des paysages. Le « renvoi mental paysager » le plus évident et le plus immédiat, lorsque l’on aborde ce territoire, est celui auquel appartiennent les « plaines de grande culture ». L'attention n'est accrochée ni par l'espace, très uni, ni par les objets, assez rares. La dominante qui semble se dégager le plus, et que l’on retrouve d'ailleurs dans la littérature, c’est celle de la couleur. Ce sont en particulier les couleurs des cultures en fleurs comme le jaune des colzas (« à la limite du jaune », comme le disait Colette), et celui des tournesols, qui donnent à ces terres plates comme un accès de violence, mais dont on sait qu'il ne durera pas... En hiver, de par l’étendue de terre nue, les belles teintes du sol –des ocres, allant du jaune au rouge foncé– prédominent également dans le spectre des éléments de perception sensible du secteur. Le ciel, par sa masse et son omniprésence, vient souligner cette immensité plane et colorée. Dans la perception générale, d’autres évènements majeurs viennent animer spécifiquement et par contraste ces paysages : ce sont les vallées. Contenues aux franges de la plaine, elles renferment des modulations du relief ainsi qu’une grande partie des bourgs, hameaux et villages - à l'exception notable de Neuville. Bien souvent, le contraste est en outre renforcé par la nature granitique du fond des vallées, dans un ensemble plat et calcaire : le site très exceptionnel de la cascade de Pommiers, par exemple, tire un de ses attraits de ce contraste.

retour en haut de page

Quelques croquis (auteurs CASSINI, C. DOLLFUS-AMMOUR, paysagistes):   Croquis 1 : cliquer pour le voir    Croquis 2 : cliquer pour le voir


cliquez pour agrandir la photo
cliquez pour agrandir la photo

fiche illustrée
au format pdf :

268.51 Ko

Opérateur technique : ORE - http://www.observatoire-environnement.org - liste des pages
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/