Fiche précédente
Première fiche
     Vienne
Page d'accueil
Fiche suivante
Dernière fiche
Recherche


105
- Les plateaux de Pamproux et de Lezay

 
 
I. L'AMBIANCE PAYSAGERE
II. DYNAMIQUES ET ENJEUX DE PAYSAGE DANS LES PLAINES DE CHAMPS OUVERTS

I. L'AMBIANCE PAYSAGERE
 


      I.1. « ELEMENTS D'ANTICIPATION »

Les « éléments d’anticipation » (d’après des descriptions de territoires extraites de documents divers : écrits, dessins, peintures, photographies...) revêtent un rôle premier dans le domaine du paysage puisqu’ils agissent en tant que filtres (préalables) à notre perception collective. Selon leur nature, selon l’absence ou la force des « modèles » qu’ils véhiculent, selon l’étendue de leur diffusion, ils modulent sensiblement notre perception du paysage.Les plaines de champs ouverts ne font pas l’objet de nombreuses représentations plastiques, qu’il s’agisse de peinture ou de photographie. Mais, du fait du dégagement du sol et des cultures céréalières, l’on rattache presque spontanément ces paysages à ceux de l’openfield, à ceux de la Beauce par exemple. Dans certains esprits, on dénie aux plaines d’openfield la qualité même de paysages devant l’absence évidente de pittoresque. On trouve aussi des dénominations de jugement négatif : territoires « banalisés », « sans attrait », « mornes plaines »... Ainsi, ces paysages sembleraient avoir perdu leurs qualités, celles admises comme « paysagères », celles en réalité qui sont héritées du catalogue pittoresque tel que les modulations du sol, la présence des arbres et des haies, la variété des objets… : les modèles de paysage pictural du XVIIe siècle, repris dans les parcs et les jardins des XVIIIe et XIXe siècles, relayés ensuite par l’imagerie académique et les cartes postales sont restés suffisamment forts pour rejeter, loin de l’acception même de paysage, les territoires qui s’en écartent trop. Ces a priori négatifs sont aujourd’hui redoublés par les accusations d’atteinte à l’environnement portées à l’agriculture intensive, dont la plaine d’openfield forme bien sûr la figure paysagère emblématique. Il n’a pas été trouvé, dans le cadre de cet inventaire, de représentation spécifique des paysages des plateaux de Pamproux et de Lezay : ni touristiques, ni artistiques.

retour en haut de page

Quelques croquis (auteurs CASSINI, C. DOLLFUS-AMMOUR, paysagistes):   Croquis 1 : cliquer pour le voir    Croquis 2 : cliquer pour le voir


cliquez pour agrandir la photo
cliquez pour agrandir la photo

fiche illustrée
au format pdf :

581.95 Ko

Opérateur technique : ORE - http://www.observatoire-environnement.org - liste des pages
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/